Berlioz statue

Site Hector Berlioz

La ville natale de Berlioz

Page d'accueil   Recherche

Berlioz le 3e s.

Contenu de cette page

Présentation
Mémoires de Berlioz – souvenirs d’enfance
Chronologie des visites de Berlioz à La Côte et autres événements familiaux
Arbre généalogique des Berlioz
Liste de bâtiments et autres locaux
(avec liens aux photos et au commentaire)
Festival Berlioz à La Côte Saint-André

Cette page est aussi disponible en anglais 

Avertissement: Tous droits de publication et de reproduction des textes, photos, images, et partitions musicales sur l’ensemble de ce site, y compris leur utilisation sur l’Internet, sont réservés pour tous pays. Toute mise en réseau, toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est donc interdite.

Présentation

    Cette page est consacrée à La Côte Saint-André, petite ville située entre Vienne, Lyon et Grenoble dans le département de l’Isère. C’est ici que naquit Berlioz le 11 décembre 1803 à cinq heures du soir. Il y vécut ses dix-huit premières années, années qui eurent une influence décisive sur sa personnalité avant même son départ pour Paris à l’automne de 1821 pour y étudier la médecine. Les quatre premiers chapitres de ses Mémoires donnent un récit très vivant de ses souvenirs d’enfance à La Côte (voyez ci-dessous).

    Cette page résulte d’un séjour effectué par nous à La Côte Saint-André du 23 au 25 mars 1998; elle a été développée et augmentée depuis. Nous sommes responsables de toutes les photos (sauf indication contraire) et du texte, ainsi que de la traduction anglaise des chapitres des Mémoires. Tous droits de reproduction de ces photos, du texte et des informations sur cette page sont réservés.

    De même que pour nos pages sur Berlioz à Paris et Berlioz à Londres, nous avons séparé cette page d’accueil des pages consacrées au divers bâtiments et lieux concernant Berlioz à La Côte. On trouvera ci-dessous une liste de ces divers endroits avec des liens aux pages qui les concernent; ces pages présentent des informations plus détaillées ainsi que des photos et des gravures.  Une deuxième liste donne un chronologie des visites de Berlioz à La Côte et d’autres évènements concernant son histoire familiale.

    On trouvera ailleurs sur ce site une étude sur l’influence des premières années de Berlioz sur son développement ultérieur, étude due à la plume de Christian Wasselin.

Les Mémoires de Berlioz  – souvenirs d’enfance 

    En mars 1848 Berlioz, alors en séjour à Londres, se voit immobilisé par les révolutions qui éclatent partout en Europe. Il commence alors la rédaction de ses Mémoires, quelques mois seulement avant la mort de son père le 28 juillet. Les quatre premiers chapitres donnent un récit très vivant de ses souvenirs d’enfance et de l’idée qu’il se faisait de ses premières années à La Côte. On les trouvera transcrits ici dans la version française originale ainsi que dans une traduction anglaise

Berlioz et La Côte Saint-André – chronologie de ses visites et autres événements familiaux

    Les dix huit premières années de Berlioz furent passées à La Côte Saint-André et dans la région avoisinante. Pendant la première décennie de son séjour parisien ses visites à sa ville natale et à sa famille furent assez fréquentes, et il profita de son voyage en Italie en 1831-1832 pour passer par La Côte à l’aller comme au retour. Après son retour à Paris en novembre 1832 ses visites deviennent beaucoup plus rares, et cessent après la mort de son père en 1848, sauf pour un voyage en 1854 pour régler sa succession. Ses sœurs s’étaient déjà établies ailleurs, Nanci à Grenoble et Adèle à Vienne, et il rendit quelques visites à leurs familles dans les années 1860 après leur mort. A la même époque, vers la fin de sa vie, il revoit plusieurs fois sa première flamme, Estelle Dubœuf, devenue Estelle Fornier, d’abord à Lyon, plus tard à Genève où elle s’était établie, et pour la dernière fois à St Symphorien.

I. 1803-1821: Les années de jeunesse de Berlioz à La Côte, jusqu’à son départ pour Paris fin octobre 1821

1803

11 décembre: naissance d’Hector Berlioz

14 décembre: baptême de Berlioz dans la chapelle de l’Église Saint-André

1806

17 février: naissance d’ Anne-Marguerite-Louise, dite Nanci, sœur d’Hector

1807

29 novembre: naissance de Louise-Julie-Virginie, sœur d’Hector

1814

9 mai: naissance d’Adèle-Eugénie, sœur d’Hector
16 avril: mort de Louise-Julie-Virginie

1815 

(printemps) Première communion de Berlioz
Hector fait la connaissance d’Estelle Dubœuf, sa “première passion”, à Meylan (maintenant une banlieue de Grenoble)

1816

Premiers essais de composition
15 décembre: naissance de Louis-Jules-Félix, frère d’Hector

1817

Imbert devient maître de musique de Berlioz

1819

26 janvier: le père de Berlioz achète une flûte pour son fils Hector
16 mars: le père de Berlioz achète une guitare pour son fils qui commence ses leçons avec son nouveau maître de musique Dorant
Fin mars-début avril: Berlioz propose ses premières compositions à des éditeurs
29 mai: mort de Louis-Jules-Félix, frère d’Hector

1820

26 juin: naissance de Prosper, frère d’Hector

1821

22 mars: Berlioz est reçu bachelier ès lettres à Grenoble
Fin octobre: départ de Berlioz pour Paris

II. 1822-1832: Première décennie de Berlioz à Paris

1822

Séjour à La Côte à l’automne, départ pour Paris le 21 octobre

1823

Mi-mars au 11 mai: séjour à La Côte, départ pour Paris le 11 mai

1824

Début juin au 25 juillet: séjour à La Côte, départ pour Paris le 25 juillet

1825

16 août-7 novembre: séjour à La Côte

1828

Départ pour La Côte le 30 août, retour à Paris le 27 septembre

1830

30 décembre: départ pour La Côte en route pour l’Italie

1831

3 janvier: arrivée à La Côte
15-23 janvier: séjour à Grenoble
9 février: départ pour Lyon

1832

16 janvier: Nanci Berlioz (l’aînée des deux sœurs d’Hector qui survécu) épouse Camille Pal, notaire à Grenoble
Début juin: arrivée de Berlioz à La Côte de retour d’Italie
Fin octobre: Berlioz quitte La Côte pour Paris
7 novembre: arrivée à Paris

III. 1832-1848: jusqu’ à la mort de son père

1838

18 février: mort de la mère de Berlioz

1839

15 janvier: mort de Prosper Berlioz frère d’Hector
2 avril: Adèle Berlioz épouse Marc Suat

1840

septembre: Berlioz rend visite à son père à La Côte

1844

Fin août à mi-octobre: voyage de Berlioz à Nice (sans passer par La Côte)

1845

juin: séjour à Marseille où il donne deux concerts (19 et 25 juin)
juillet: séjour à Lyon (arrive le 4 juillet)
9 juillet: Berlioz rend visite à son père à La Côte
20 et 24 juillet: concerts à Lyon
28 juillet: Berlioz retourne à Paris

1847

8-20 septembre: Berlioz accompagné de son fils Louis rend visite à son père à La Côte

1848

Mars: Berlioz en séjour à Londres commence la rédaction de ses Mémoires
28 juillet: mort du Dr Louis Berlioz, père d’Hector, à La Côte
21 août: départ de Berlioz pour La Côte
Vers le 15 septembre: Berlioz retourne à Paris

IV. 1849-1869: de la mort de son père jusqu’à la fin de sa vie

1850

4 mai: mort de Nanci, sœur aînée d’Hector

1854

12-25 septembre: Berlioz se rend à La Côte pour régler la succession de son père

1860

28 février-1er mars: Berlioz rend visite à sa sœur cadette Adèle à Vienne
2 mars: mort d’Adèle

1864

Du 4 au 18 septembre environ: Berlioz rend visite à la famille d’Adèle à Vienne
Vers le 18 septembre: Berlioz séjourne chez Camille Pal, mari de Nanci, à Grenoble
22 septembre: Berlioz se rend à Meylan
23 septembre: Berlioz rend visite à Estelle Fornier à Lyon
Pendant ce séjour Berlioz rend aussi visite à des amis et connaissances à Saint-Georges et à Claix
24 septembre Berlioz retourne à Paris

1865

18-25 août: visite à Estelle Fornier à Genève
Vers le 25-29 août: visite à Camille Pal à Grenoble
29 août-9 septembre: séjour avec la famille d’Adèle à Vienne

1866

15-19 septembre: visite à Estelle Fornier à Genève

1867

5 juin: mort de Louis, fils de Berlioz, à La Havane
Vers le 11 août-14 septembre: Berlioz rend visite à la famille d’Adèle à Vienne
9 septembre: dernière visite à Estelle Fornier à St Symphorien

1868

Vers le 1-11 mars: dernier voyage à Nice, où Berlioz est victime de deux chutes
14-16 août: dernier séjour à Grenoble

1869

8 mars: mort de Berlioz à Paris

V. Après la mort de Berlioz

1885

21 juin: inauguration d’une plaque commémorative sur le mur principal de la maison de famille des Berlioz à La Côte

1888

Début des travaux de restauration de la maison de famille des Berlioz

1890

28 septembre: inauguration de la statue de Berlioz par Lenoir dans l’Esplanade [voyez ci-dessous]

1903

15 août: inauguration de la statue de Berlioz par Urbain Basset sur la Place Victor Hugo à Grenoble

1932

Madame Dumien fait don de la maison de famille des Berlioz à l’Association des Amis de Berlioz, qui devient l’Association nationale Hector Berlioz en 1962

1935

7 juillet: inauguration du Musée Berlioz à La Côte [voyez ci-dessous]

Arbre généalogique des Berlioz

    Pour la commodité de nos visiteurs on a inclu ici l’arbre généalogique des Berlioz. Adapté d’après le Calendrier Berlioz de Pierre Citron (page 138), cet arbre montre quatre générations de la famille des Berlioz, des parents d’Hector à son fils, à sa petite fille, et à ses nièces. Nous remercions vivement notre ami Pierre-René Serna pour les informations concernant la fille de Louis Berlioz, Clémentine, née au Havre vers 1854.

    Vous trouverez sur une autre page des portraits de membres de la famille de Berlioz.

Liste de bâtiments et autres locaux

    Berlioz est enterré à Paris au cimetière de Montmartre, mais sa présence dans sa ville natale reste très vivante: La Côte Saint-André a dignement honoré la mémoire de son fils le plus illustre, mieux que la capitale ne l’a encore fait.

La ville natale de Berlioz  La famille de Berlioz vécut ici pendant au moins trois cents ans jusqu’à la mort du père de Berlioz en 1848.

La maison de famille des Berlioz  Berlioz fut né et élevé ici jusqu’à l’âge de dix-huit ans.

L’Église Saint André  Berlioz fut baptisé ici.

Le Séminaire  Berlioz reçut une partie de son éducation primaire ici. 

Le Musée Hector Berlioz  La maison de famille des Berlioz fut transformée en musée après le legs en 1932 par Madame Dumien, dernière propriétaire de la maison, à l’Association des Amis de Berlioz. L’Association devint par la suite l’Association nationale Hector Berlioz.

(Voir aussi La Maison de Berlioz à La Côte-Saint-André, par Julien Tiersot, dans L’Illustration du 20 juillet 1935)

Place Hector Berlioz  En 1890 une copie par Lenoir d’une statue de Berlioz, dont l’original se trouvait à Paris, fut inaugurée ici en l’honneur du compositeur.

L’inauguration de la statue de Berlioz – le texte du compte-rendu de l’inauguration de la statue de Berlioz à La Côte Saint-André le 28 septembre 1890.

Voyez aussi Une lettre autographe d’Édouard Colonne au Maire de La Côte Saint-André (20 juillet 1890), le programme de la cérémonie de l’inauguration, et le rapport de la plume de Julien Tiersot, qui fit le voyage à La Côte à cette occasion.

Le centenaire de Berlioz à La Côte Saint-André en 1903: voir le rapport de Julien Tiersot et Un document autographe de Felix Weingartner.

Panneau et silhouette de Berlioz  érigée l’année du bicentenaire sur une petite place à l’entrée de la ville. 

Les Halles  Ce bâtiment à charpente en bois plusieurs fois centenaire abrite un marché ouvert qui reste encore très actif dans la région.

Le Cimetière  Les parents de Berlioz sont enterrés ici.

Le Chuzeau  La ferme de la famille Berlioz juste en dehors de La Côte.

La Frette (près de La Côte) 

Plan de la ville et carte routière  Ces deux cartes montrent l’une le plan de ville de La Côte et l’autre les principales voies d’accès à la ville à partir de Lyon et de Grenoble.

Festival Berlioz à La Côte Saint-André

Depuis 1994 le Festival Berlioz a lieu chaque année à La Côte Saint-André afin de rendre hommage à l’enfant prodige de la ville.

Voyez aussi sur ce site: 

Biographie de Berlioz  
Mémoires de Berlioz  
Berlioz à Meylan  
Berlioz à Vienne (Isère)  
Lettres de la famille du compositeur au Musée Hector Berlioz

Site Hector Berlioz créé par Michel Austin et Monir Tayeb le 18 juillet 1997;
Pages La ville natale de Berlioz – La Côte Saint-André créées le 4 août 1999.
Version anglaise créée le 21 avril 1998. Remaniement complet des deux versions le 17 février 2002; de nombreux ajouts faits depuis.

© (sauf indication contraire) Michel Austin et Monir Tayeb pour toutes les images et informations sur les pages La Côte Saint-André. Tous droits de reproduction réservés.

Retour à la Page d’accueil