HBsitef

hbparisf

Le Théâtre de l’Odéon  
(maintenant l’Odéon Théâtre de l’Europe)

Cette page est disponible aussi en anglais

    Le théâtre de l’Odéon évoque de nombreux souvenirs pour Berlioz, qui commence à le fréquenter dès ses premières années à Paris. Le théâtre, qui date dans sa forme actuelle de 1819, servait aux exécutions d’opéras, de ballets et de pièces de théâtre, et possédait au début des années 1820 un très bon orchestre. C’est ici que Berlioz entendit pour la première fois le Freischütz de Weber, bien que mutilé et rendu méconnaissable sous le nom de Robin des bois par les soins de Castil-Blaze (voyez les Mémoires chapitre 16). En 1826-7 Berlioz espère faire représenter à l’Odéon son opéra de jeunesse Les Francs Juges, projet qui n’eut pas de suite: le gouvernement refusa au théâtre la permission de mettre en scène des nouvelles œuvres françaises. C’est finalement à l’Odéon qu’il assiste pour la première fois aux tragédies de Shakespeare, qui devait avoir une telle influence sur sa musique: le 11 septembre 1827 il voit Hamlet, avec Harriet Smithson, l’actrice irlandaise qu’il allait épouser plus tard, dans le rôle d’Ophélie. Quelques jours plus tard, le 15 septembre, il la voit dans le rôle de Juliette. Dans ses Mémoires (chapitre 18) Berlioz décrit en ces termes cette rencontre:

L’effet de son prodigieux talent, ou plutôt de son génie dramatique, sur mon imagination et sur mon cœur, n’est comparable qu’au bouleversement que me fit subir le poète dont elle était la digne interprète […] Shakespeare, en tombant sur moi à l’improviste, me foudroya. Son éclair, en m’ouvrant le ciel de l’art avec un fracas sublime, m’en illumina les plus lointaines profondeurs. Je reconnus la vraie grandeur, la vraie beauté, la vraie vérité dramatiques.

Sauf indication contraire, les photos modernes reproduites sur cette page ont été prises par Michel Austin; toutes les autres images ont été reproduites d’après des gravures, cartes postales et livres dans notre collection. ©  Monir Tayeb et Michel Austin. Tous droits de reproduction réservés.

[Image plus grande]

[Image plus grande]

[Image plus grande]

Cette vieille carte postale date du début du XXème siècle.

Le Théâtre de l’Odéon d’après une gravure du 19ème siècle

[Image plus grande]

Le Théâtre de l’Odéon vers 1830

[Image plus grande]

Une copie de la lithographie en couleurs de l’Odéon par Salathé, reproduite ci-dessus, est conservée à la bibliothèque de l’Opéra de Paris.

Les lithographies en noir et blanc ci-dessous, représentant Harriet Smithson dans les rôles d’Ophélie et de Juliette, sont toutes les deux par Devéria et Boulanger, et se trouvent dans un livre datant du 19ème de notre collection.

Harriet Smithson dans le rôle d’Ophélie dans Hamlet

[Image plus grande]


Harriet Smithson dans le rôle de Juliette dans Roméo et Juliette

[Image plus grande]

© (sauf indication contraire) Michel Austin et Monir Tayeb pour toutes les images et informations sur cette page.

Avertissement: Tous droits de publication et de reproduction des textes, photos, images, et partitions musicales sur l’ensemble de ce site, y compris leur utilisation sur l’Internet, sont réservés pour tous pays. Toute mise en réseau, toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est donc interdite.

Retour à la page principale Berlioz à Paris