Fantin-Latour

Site Hector Berlioz

Paris et Berlioz: le renouveau

Exécutions de sa musique, 1869-1884

Page d'accueil     Recherche

Berlioz par Lenoir

Présentation 
Tables chronologiques

Cette page est disponible aussi en anglais

Présentation

    ‘Enfin on va jouer ma musique’ aurait dit Berlioz sur son lit de mort (selon Ernest Reyer). Si Berlioz a bien dit cela, son propos était clairvoyant. Au cours des années qui suivront les exécutions de sa musique à Paris vont se multiplier comme jamais avant et des ouvrages qui n’avaient pas été entendus pendant des années seront incrits régulièrement au programme des concerts. ‘En ce moment Berlioz fait fureur à Paris’, constate un critique de Londres en 1880, tandis que deux ans plus tôt un autre critique londonien établissait un contraste entre la France et l’Angleterre: ‘les œuvres de Berlioz sont pratiquement inconnues ici’. À Paris la réhabilitation de Berlioz avait commencé bien avant 1878, presque dès le moment de sa mort.

    Cette page a pour but de documenter cette réhabilitation au moyen d’une série de tables chronologiques qui dressent la liste des exécutions de la musique de Berlioz qui sont attestées à Paris entre 1869 et la première moitié de 1884. La liste se veut aussi complète que possible, mais peut cependant comporter quelques lacunes ou erreurs. Les données ont été réunies à partir de l’hebdomadaire Le Ménestrel qui à cette époque paraissait tous les dimanches; fondé en 1833 ce journal devait durer jusqu’en 1940, avec seulement deux interruptions, la première d’un peu plus d’un an de la fin de 1870 à la fin de l’année suivante par suite de la guerre avec la Prusse et la Commune à Paris, et l’autre plus longue de 1915 à 1918 à cause de la première guerre mondiale. L’hebdomadaire est disponible en ligne sur le site internet de la Bibliothèque nationale de France. Le Ménestrel proposait à ses lecteurs de semaine en semaine une liste pratiquement complète de toutes les principales manifestations musicales qui avaient lieu à Paris, avec de plus des comptes-rendus plus ou moins développés. Les tables sur cette page s’appuient en outre sur un choix de textes réunis sur une autre page qui reproduit des comptes-rendus de ces exécutions de la main de différents collaborateurs au Ménestrel. Cette dernière page comporte aussi des liens à des articles de deux amis et défenseurs de Berlioz, Auguste Morel et Ernest Reyer, qui se trouvent reproduits sur d’autres pages de ce site. Morel était collaborateur au Ménestrel de 1876 à 1881, tandis que Reyer était déjà feuilletoniste au Journal des Débats depuis 1866.

    La date de 1884 est quelque peu arbitraire et n’a rien de définitif: on ne constate en effet aucun ralentissement à cette date dans l’intérêt que Paris voue à la musique de Berlioz, qui va continuer à être jouée pendant des années à venir (voir les pages sur Édouard Colonne, Charles Lamoureux et le Conservatoire, et le choix de textes qui les illustre). C’est même en 1884 qu’une souscription est ouverte pour la construction d’un monument en l’honneur du compositeur au square Vintimille — rebaptisé par la suite le square Berlioz — monument qui sera inauguré en 1886. La date a été choisie en partie par commodité, pour ne pas surcharger la matière, et en partie parce qu’elle marque la fin des Concerts populaires que dirigeait Jules Pasdeloup. Pendant plus de vingt ans depuis la fondation de sa société de concerts en 1861, Pasdeloup avait joué un rôle de premier plan dans le mouvement musical à Paris: il fournissait régulièrement et à prix modestes des concerts de musique classique à un large public qui jusqu’ici avait été plus ou moins négligé. On pouvait entendre aux concerts populaires non seulement les grands classiques du répertoire mais aussi de la musique de compositeurs contemporains, Berlioz et Wagner y compris, et Pasdeloup s’était assigné la tâche de faire entendre cette musique même contre l’opposition d’une partie de son public. Après la fin de la saison d’hiver de 1883-1884 Pasdeloup, en proie à des difficultés financières grandissantes, prend la décision de se retirer de la scène; il amorcera un dernier retour à la fin de 1886 mais meurt l’année suivante, laissant le champ libre à des rivaux plus jeunes qui avaient suivi et profité de son exemple, notamment Édouard Colonne et Charles Lamoureux.

    Le contraste est frappant entre les difficultés auxquelles Berlioz a dû faire face pendant sa vie pour faire exécuter sa musique à Paris et ce qui va se passer après sa mort (à titre de comparaison on consultera la page Concerts et exécutions 1825-1869 et sa page annexe de Textes et documents). Soulignons au passage que Berlioz ne disposait pas au départ des mêmes avantages dont Wagner jouira à sa mort 14 ans plus. Quand Wagner meurt en 1883, il est célèbre en Europe et au faîte de sa gloire; tous ses ouvrages sont connus et fréquemment représentés, et il a fait construire à Bayreuth un théâtre consacré à son œuvre. Il laisse après lui une véritable dynastie: une veuve qui lui est dévouée, Cosima la fille de Liszt, un fils Siegfried et deux filles, alors que Berlioz meurt sans descendants (son fils Louis est mort en 1867). Wagner a aussi formé de son vivant tout un groupe de partisans actifs, entre autres les chefs d’orchestre Hans Richter, Felix Mottl et Hermann Levy. À sa mort, Berlioz ne dispose au départ que de peu de ces atouts.

    Les raisons du changement sont complexes et on ne peut sans doute invoquer de cause unique. Il faudrait plutôt penser en termes de circonstances favorables qui jouent les unes sur les autres. Après 1869 l’état d’esprit du public parisien évolue, il devient plus ouvert à la musique de Berlioz, et plus cette musique est jouée plus le public l’apprécie. Les sociétés de concerts et leurs chefs, eux-mêmes bien disposés envers Berlioz, s’enhardissent à inscrire ses œuvres plus fréquemment à leurs programmes.

    À en juger par les propos des critiques de l’époque on peut invoquer tout une série d’éléments — le fait même de la mort de Berlioz, qui attire l’attention sur lui et aide à apaiser les réflexes hostiles que son nom suscitait parmi certains — la publication posthume des Mémoires au début de 1870, fixée pour coincider avec le Festival Berlioz organisé en son honneur par Ernest Reyer (22 mars) — la présence sur place d’un groupe d’amis fidèles et d’admirateurs, tels que Reyer lui-même, Georges de Massougnes, Oscar Comettant ou Adolphe Jullien, pour qui Berlioz bien que mort reste une présence vivante, dont il s’agit de défendre la mémoire et l’œuvre en faisant jouer sa musique — l’existence dès le départ de deux sociétés de concert actives qui sont en mesure de commencer à satisfaire cette demande: le Conservatoire, établi de longue date, et doté du meilleur orchestre de France, mais d’esprit plus traditionaliste, et les Concerts populaires de Jules Pasdeloup, plus jeunes et beaucoup plus aventureux — l’appétit grandissant du public parisien pour les concerts de musique classique, qui amène la création de nouvelles sociétés de concerts rivalisant avec Pasdeloup, dont celles de Colonne au Théâtre du Châtelet (depuis l’automne de 1873) et de Lamoureux au Théâtre du Château d’Eau (depuis l’automne de 1881) auront le plus de succès — la rivalité qui se développe entre ces chefs et leurs sociétés de concerts pour conquérir leur public (leurs concerts ont tous lieu les dimanches après-midi), avec pour résultat la programmation de compositeurs et d’œuvres susceptibles de plaire au public. Berlioz, en l’occurrence, profitera de cette étonnante concurrence, sans doute unique en son genre. D’où une grande effervescence dans le monde des concerts à Paris dans les années 1870 et 1880, d’autant plus qu’avant l’avènement de la diffusion et de l’enregistrement ce n’est qu’au concert ou à l’opéra qu’on peut entendre de la musique symphonique. Les auditoires de l’époque, et particulièrement les grandes foules des Concerts populaires, ne se gênent pas pour manifester de vive voix leurs sympathies et leurs hostilités. Le Cirque d’hiver où Pasdeloup se produit a une capacité de presque 5000 auditeurs, alors que le Conservatoire, plus petit, ne peut en accueillir qu’un peu plus de 1000 (l’auditoire y est d’ailleurs partagé en deux groupes, les ‘abonnés de la première série’, plus réservés dans leurs réactions, et les ‘abonnés de la deuxième série’, plus ouverts d’esprit mais moins privilégiés: ils doivent attendre le dimanche suivant pour entendre le même programme). Les cris de bis retentissent souvent et les auditoires s’attendent à obtenir satisfaction sur le champ, pratique que certains déplorent (Lamoureux essaiera de s’y opposer, mais sans succès total), et il arrive que les programmes soient modifiés à bref délai pour satisfaire la demande pour certains ouvrages particulièrement populaires.

    De manière plus générale on voit se développer en France dans les années 1870 un nouvel élan de patriotisme, réaction à la défaite par la Prusse dans la guerre de 1870-1, qui se traduit dans une fierté accrue pour le patrimoine culturel de la France, en musique comme ailleurs. Les propos du jeune critique Octave Fouque en offrent un exemple: écrivant en 1878 il affirme que ‘c’est sottise d’accuser Berlioz de germanisme’ parce qu’il ‘est Français et bien Français’. Berlioz profite dans une certaine mesure de l’esprit du temps, mais il y a là un paradoxe. Les racines de Berlioz remontent en partie à la musique française du siècle précédent et il hérite des traditions musicales de la révolution française; mais il ne songe pas à se présenter comme compositeur spécifiquement ‘Français’ et souligne au contraire ses dettes envers l’étranger — Gluck, Beethoven, Weber et Spontini sont ses héros, et il se décrit même à l’occasion comme ‘un musicien aux trois-quarts allemand’. On ajoutera que certains de ses plus chauds partisans en France (Ernest Reyer, Adolphe Jullien) sont en même temps admirateurs de Wagner et déplorent le désaccord qui avait éclaté entre les deux compositeurs de leur vivant. Pour les auditoires des concerts ce qui comptait en définitive était sans doute la musique plus que tout. Le nombre grandissant d’exécutions de Berlioz au cours des années 1870 assure son triomphe, et de son côté Wagner s’impose à Paris parce qu’à partir du début des années 1880 on a de plus en plus l’occasion de l’entendre au concert.

    Parmi toutes les œuvres de Berlioz aucune ne deviendra aussi populaire que la Damnation de Faust, et c’est cependant l’ouvrage qui avait marqué un des plus graves échecs de sa carrière à ses deux premières exécutions à Paris en décembre 1846. On peut suivre d’assez près la montée de la popularité de la Damnation au cours d’une période de plusieurs années. La dernière exécution à Paris d’un important fragment de l’ouvrage du vivant de Berlioz remonte au 7 avril 1861 quand on joue au Conservatoire la IIème partie, depuis l’air Voici des roses de Méphistophélès jusqu’à la fin, et selon Adolphe Jullien l’accueil est alors plutôt froid. Rien ensuite pendant quelques années jusqu’au jour (19 janvier 1868) où Pasdeloup, qui depuis 1862 fait jouer de temps à autre des fragments de Berlioz, inscrit pour le première fois la Marche hongroise au programme de ses Concerts populaires, morceau destiné à devenir par la suite un succès assuré auprès du public parisien (Le Ménestrel 19/1/1868, p. 63). En 1869, Henri Litolff, compositeur ami de Berlioz qui l’avait soutenu, est le premier à faire jouer de suite, à deux concerts à l’Opéra en novembre quelques mois seulement après la mort du compositeur, les trois pièces pour orchestre bien connues (le Menuet des Follets, la Valse des Sylphes, et la Marche hongroise) et la critique souligne l’importance de l’évènement. Quelques semaines plus tard Pasdeloup suit son exemple (9 janvier 1870), et au festival en honneur de Berlioz le 22 mars Reyer inscrit maintenant à son programme un choix plus large de pièces vocales tiré de la IIème partie.

    Suit une interruption d’un an dans toute activité musicale à Paris à cause de la guerre avec la Prusse et la Commune à Paris, mais après sa reprise le Conservatoire inscrit bientôt à son programme (7 et 14 janvier 1872) les mêmes extraits de la IIème partie qui avaient été joués dix ans plus tôt; cette fois, à en croire Adolphe Jullien, le succès est réel. Le même programme est redonné en décembre au Conservatoire, maintenant sous la direction de Deldevez, qui connaissait bien l’ouvrage: il avait participé à la correction des épreuves de la première édition en 1854, comme Reyer le rappelle, et était partisan de la musique de Berlioz. Deux ans plus tard Deldevez répète le même programme (26 décembre 1874, 3 janvier 1875), et l’année suivante il va plus loin: il exécute les deux premières parties au complet (13 & 20 février 1876), et Pasdeloup suit son exemple (11 février 1877). Mais entretemps Colonne de son côté n’a pas manqué de prendre acte de la popularité grandissante de l’ouvrage.

    Dès le premier concert de sa nouvelle sociéte en mars 1873 Colonne, à l’instar de Pasdeloup, inscrit régulièrement à ses programmes des fragments ou morceaux moins importants de Berlioz. En 1875 il va plus loin et décide de monter des exécutions complètes d’œuvres plus importantes, l’Enfance du Christ en janvier, puis Roméo et Juliette en novembre et décembre. Il n’exécute pas d’ouvrage majeur au cours de 1876, mais entretemps Pasdeloup a donné à Paris les premières exécutions complètes depuis l’époque de Berlioz de la Symphonie fantastique (23 février 1873) puis d’Harold en Italie (9 janvier 1876). Colonne décide maintenant de monter l’intégrale de la Damnation le 18 février 1877, mais Pasdeloup fait de même exactement au même moment: ce sont les premières exécutions intégrales de l’œuvre à Paris depuis 1846.

    La journée fera date dans les annales des concerts parisiens: l’exécution de Pasdeloup, malgré un changement de dernière minute dans la distribution, est bien reçue, mais celle de Colonne est un triomphe et fait sensation. L’ouvrage devient tout de suite célèbre et commence sa carrière triomphale: Colonne doit l’exécuter six fois au cours de cette même saison, et désormais le public ne peut s’en lasser. La Damnation devient de loin l’œuvre la plus populaire de Berlioz à Paris et en France, bien plus que la Symphonie fantastique, au grand bénéfice de Colonne, qui va se hisser au rang de premier chef berliozien de l’époque, de sa société qui prospère grâce au succès de la Damnation, et de l’éditeur Richault qui profite de la nouvelle vogue pour publier de nombreux arrangements des extraits les plus populaires. D’autres chefs d’orchestre cherchent à participer au succès de l’œuvre: Pasdeloup continue à l’exécuter de temps en temps (31 mars et 7 avril 1878; 6 mars, 27 novembre et 4 décembre 1881; il donne aussi une exécution à Londres en 1878), et Lamoureux donne quatre exécutions très remarquées en février 1884 avec une nouvelle distribution. Mais en pratique Colonne semble avoir établi un monopole de l’ouvrage: jusqu’à la fin de 1883 il ne dirige pas moins de 38 intégrales de la Damnation, et bien d’autres suivront au cours de sa carrière. Il continue sur sa lancée et monte d’autres ouvrages de Berlioz délaissés jusqu’alors, dont le Requiem (mars 1878), Lélio (novembre 1881) et la Symphonie funèbre et triomphale (janvier 1882). Un critique de l’époque dit de Colonne qu’il a ‘l’honneur d’être l’Habeneck du Beethoven français’ (Le Ménestrel 17/3/1878).

    Pasdeloup de son côté ne s’avoue pas vaincu: en novembre et décembre 1879 il donne en version de concert la Prise de Troie, alors complètement inédite, et le témoignage de Reyer est formel: c’est à Pasdeloup que revient l’honneur de cette belle initiative et non à Colonne (l’annonce du Ménestrel pourrait ici induire en erreur le lecteur non averti). Colonne pour sa part se sent obligé de répondre au défi en montant ses propres exécutions. Il ne parvient pas à rattraper l’avance de Pasdeloup, qui donne le premier acte, puis les deux premiers actes avant lui, mais le 7 décembre l’ouvrage intégral est joué, à la même heure, dans deux salles différentes à Paris, et sous deux chefs d’orchestre différents. Comme pour la Damnation Colonne a pour finir plus de succès que son rival: il donne trois autres intégrales de l’ouvrage, alors que Pasdeloup se voit obligé d’annuler une deuxième exécution prévue, à cause du froid (qui ne semble pas avoir empêché Colonne le même jour), et la semaine suivante il décide de s’en tenir là.

    Une constatation ressort de cet aperçu: l’honneur d’avoir fait connaître la musique de Berlioz à Paris dans les années 1870 et par la suite revient uniquement aux chefs d’orchestre et à leurs sociétés de concerts, Pasdeloup, Colonne, et à un moindre degré le Conservatoire, et non aux théâtres lyriques. C’est au concert qu’on entend pour la première fois la Prise de Troie et non sur une scène lyrique comme on aurait dû. Depuis la chute de Benvenuto Cellini en 1838 Berlioz avait été exclu de l’Opéra, et en 1863 c’est seulement au Théâtre-Lyrique, plus petit, qu’il peut enfin faire monter les Troyens, mais dans une version tronquée. En Allemagne c’est différent: Benvenuto Cellini est ressuscité à Weimar grâce à Liszt en 1852 et 1856, et les premières représentations de Béatrice et Bénédict ont lieu à Bade en 1862 et 1863; l’ouvrage est aussi donné à Weimar en 1863. Les deux opéras continuent à être montés en Allemagne après la mort de Berlioz (par exemple Cellini est ressuscité de nouveau par Hans von Bülow à Hanovre en 1879, Béatrice est joué à Weimar en 1876), et les Troyens seront montés intégralement pour la première fois à Karlsruhe en 1890, mais en deux soirées consécutives et non comme un seul ouvrage. Ernest Reyer n’est pas le seul à souligner ce fait qu’il ne cesse de déplorer: les théâtres lyriques de Paris n’ont pas su rendre justice à Berlioz. Pour le public parisien de la fin du 19ème siècle Berlioz reste avant tout un compositeur de musique pour orchestre: Berlioz est ‘notre grand symphoniste français’ et la contrepartie française de Beethoven (voir par exemple Le Ménestrel 13/5/1877; 4/11/1877; 19/3/1882; 14/1/1883). Même des partisans de Berlioz comme Reyer ne reconnaissent pas en lui un grand compositeur dramatique, opinion qu’il était difficile de combattre tant que les Troyens n’étaient pas représentés sur la scène dans leur intégralité et tels que Berlioz les avaient conçus. Le succès de Berlioz au concert ne sera pas transporté sur la scène (voir la page sur les Opéras de Berlioz en France 1869-1914). Wagner à Paris aura plus de chance: de plus en plus reconnu au concert depuis le début des années 1880 il accède pour finir à la scène de l’Opéra. De ce point de vue capital la réhabilitation posthume de Berlioz à Paris restera inachevée.

Réclame dans le Ménestrel, 31 mars 1878,  page 144

La Damnation de Faust

(Image plus grande)

Tables chronologiques

    Les tables ci-dessous n’appellent en général aucun commentaire. Les références au Ménestrel sont du format jour/mois, et l’année est celle de la table en question. Les concerts réguliers des principales sociétés de concerts (le Conservatoire, Pasdeloup, Colonne, plus tard Lamoureux) avaient tous lieu le dimanche, qui était aussi à cette époque le jour de parution du Ménestrel. Le Ménestrel annonçait d’ordinaire ces concerts le jour même où ils avaient lieu, et un compte-rendu plus ou moins développé paraissait souvent la semaine suivante (de nombreuses références ci-dessous dans la colonne du Ménestrel comportent donc plus d’un renvoi). La saison des concerts allait normalement de la fin octobre à la fin mars ou au début avril, et il y avait souvent des concerts exceptionnels le jour du Vendredi saint. Les liens dans la colonne des comptes-rendus renvoient à trois pages différentes: la page séparée d’articles et de comptes-rendus du Ménestrel, la page d’articles d’Auguste Morel de 1876 à 1881, également dans Le Ménestrel, et la page de feuilletons d’Ernest Reyer dans le Journal des Débats qui couvre l’ensemble de cette période.

    Dans la colonne des œuvres exécutées on a utilisé des abréviations pour prendre moins de place. Benvenuto = Benvenuto Cellini, Carnaval = ouverture du Carnaval romain, Chasse royale = Chasse royale et orage des Troyens, Corsaire = ouverture du Corsaire, Damnation = la Damnation de Faust, Enfance = l’Enfance du Christ, Fantastique = Symphonie fantastique, Francs-Juges = ouverture des Francs-Juges, Harold = Harold en Italie, Invitation = l’Invitation à la valse (Weber, orch. Berlioz), Invocation = Invocation à la nature de la Damnation, Marche = Marche hongroise de la Damnation, Menuet = Menuet des Follets de la Damnation, Pâtre breton = le Jeune pâtre breton, Trio = Trio pour 2 flûtes et harpe de l’Enfance, Valse = Valse des Sylphes de la Damnation. Quand le titre est cité sans autre mention (par ex. Damnation) il indique une exécution intégrale de l’ouvrage. Quand des extraits d’un ouvrage plus vaste sont joués les listes du Ménestrel ne précisent pas toujours de quels fragments il s’agit, mais on peut parfois le déduire des comptes-rendus publiés après le concert.

    Des abréviations ont aussi été utilisées pour certaines salles citées ci-dessous: Château-d’Eau = Théâtre du Château-d’Eau, Châtelet = Théâtre du Châtelet, Trocadéro = Salle des Fêtes du Trocadéro.

1869 1871 1873 1875 1877 1879 1881 1883
1870 1872 1874 1876 1878 1880 1882 1884

1869

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
7 février Carnaval Cirque Napoléon Pasdeloup 7/2, p.79; 14/2, p.86 Anon.
7 novembre Menuet, Valse, Marche Opéra Litolff 7/11, p.387 et 391; 14/11, p.395 Bertrand, Fouque
14 novembre Le Roi Lear Cirque Napoléon Pasdeloup 14/11, p.398; 21/11, p.407 Jullien
21 novembre Menuet, Valse, Marche Opéra Litolff 14/11, p.395; 21/11, p.407; 28/11, p.412 Reyer

1870

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
9 janvier Menuet, Valse, Marche Cirque Napoléon Pasdeloup 9/1, p.47 Jullien
16 janvier Invitation Cirque Napoléon Pasdeloup 16/1, p.55
22 mars Festival Berlioz Opéra Reyer 20/3, p.122; 27/3, p.130-2 Comettant, Reyer
5 novembre Menuet, Valse Cirque d’hiver Pasdeloup 5/11, p.391

1871

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
3 décembre Marche Cirque d’hiver Pasdeloup 3/12, p.7

1872

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
7 janvier Menuet, Valse Cirque d’hiver Pasdeloup 7/1, p.47; 14/1, p.55 Anon.
Damnation 2e partie (extraits) Conservatoire ? 7/1, p.47; 14/1, p.55 Jullien
14 janvier Damnation 2e partie (extraits) Conservatoire ? 14/1, p.55
23 février Enfance (extrait: Adieu des bergers) Salle Pleyel (Société Bourgault-Ducoudray) 25/2, p.103
3 mars Damnation (extrait: Chœur de Gnomes et de Sylphes) Conservatoire ? 3/3, p.112; 10/3, p.119
13 mars Chant sacré Conservatoire Guillot de Sainbris 17/3, p.127
31 mars Enfance 2e partie Conservatoire Deldevez 31/3, p.144
3 novembre Damnation (extraits) Cirque d’hiver Pasdeloup 3/11, p.399
8 décembre Damnation 2e partie (extraits) Conservatoire Deldevez 15/12, p.22 Anon.
15 décembre Damnation 2e partie (extraits) Conservatoire Deldevez 15/12, p.22
Fin décembre Valse Institut musical  (Mme Jaell, piano) 29/12, p.38

1873

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
5 janvier Francs-Juges Cirque d’hiver Pasdeloup 5/1, p.48
23 février Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 23/2, p.104; 2/3. p.112 Reyer
2 mars Damnation (fragment) Cirque d’hiver Pasdeloup 2/3. p.112
9 mars  Valse Odéon Colonne 9/3, p.120; 16/3, p.127
Carnaval Conservatoire Deldevez 16/3, p.126 Anon.
16 mars Roméo (fragments) Cirque d’hiver Pasdeloup 16/3, p.127
6 avril Damnation (air) Conservatoire (Planté, piano) 30/3, p.141; 6/4, p.151; 13/4, p.156
23 avril Damnation (air) Conservatoire (Planté, piano) 20/4, p.167; 28/4, p.174
26 octobre Roméo (fragments) Cirque d’hiver Pasdeloup 26/10, p.382 Reyer
2 novembre Fantastique (4e mouv.) Cirque d’hiver Pasdeloup 2/11, p.391; 9/11, p.400
9 novembre Valse Châtelet Colonne 2/11, p.391; 9/11, p.400; 16/11, p.407 Annonce; Pougin
7 décembre Roméo (3e mouv.) Conservatoire Deldevez 14/12, p.14 Anon., Reyer
14 décembre Roméo (3e mouv.) Conservatoire Deldevez 14/12, p.15
Trio Salle Herz Concert Danbé 14/12, p.15

1874

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
4 janvier Invitation Cirque d’hiver Pasdeloup 4/1, p.39
11 janvier Corsaire Châtelet Colonne 11/1, p.47
18 janvier Trio Châtelet Colonne 18/1, p.55
1er février Carnaval Cirque d’hiver Pasdeloup 8/2, p.79
1er mars Carnaval Conservatoire Deldevez 1/3, p.103
Marche troyenne Châtelet Colonne 1/3, p.104 Reyer
8 mars Carnaval Conservatoire Deldevez 8/3, p.110
2 mai Damnation (air) Salle Pleyel-Wolff (Planté, piano) 10/5, p.180
7 mai Les Troyens (duo) Salle Érard (avec piano) 10/5, p.183
25 octobre Harold (2e mouv.) Cirque d’hiver Pasdeloup 25/10, p.376
8 novembre Menuet, Valse, Marche Cirque d’hiver Pasdeloup 8/11, p.391
22 novembre Francs-Juges Conservatoire Deldevez 22/11, p.406
Roméo (2e mouv.) Cirque d’hiver Pasdeloup 22/11, p.406; 29/11, p.414
29 novembre Trio Châtelet Colonne 29/11, p.415
Francs-Juges Conservatoire Deldevez 29/11, p.415; 6/12, p.6
27 décembre Damnation 2e partie (extraits) Conservatoire Deldevez 27/12, p.30

1875

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
3 janvier Damnation 2e partie (extraits) Conservatoire Deldevez 10/1, p.47 Anon., Reyer
10 janvier Enfance Châtelet Colonne 10/1, p.47 Reyer
17 janvier Enfance Châtelet Colonne 17/1, p.55; 24/1, p.62 Pougin
26 janvier Valse ? Concert Danbé 24/1, p.63
31 janvier Tristia no. 2 Conservatoire Deldevez 31/1, p.71
7 février Tristia no. 2 Conservatoire Deldevez 7/2, p.79
21 février Francs-Juges Cirque d’hiver Pasdeloup 21/2, p.95
Fantastique (2e mouv.) Châtelet Colonne 21/2, p.95; 28/2, p.102
14 mars Enfance 2e partie Châtelet Colonne 14/3, p.119
16 mars Trio Salons Érard 14/3, p.119
14 novembre Carnaval ? Concerts modernes 14/11, p.399
21 novembre Menuet, Valse, Marche Cirque d’hiver Pasdeloup 21/11, p.407
28 novembre Roméo Châtelet Colonne 28/11, p.415
5 décembre Carnaval Conservatoire Deldevez 5/12, p.6; 12/12, p.15
Invitation Cirque d’hiver Pasdeloup 5/12, p.6
Roméo Châtelet Colonne 5/12, p.6-7 Anon., Reyer
12 décembre Carnaval Conservatoire Deldevez 12/12, p.15
26 décembre Enfance (fragments) Cirque d’hiver Pasdeloup 26/12, p.31; 2/1/1876, p.39

1876

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
9 janvier Harold Cirque d’hiver Pasdeloup 9/1, p.47; 16/1, p.54-5 Morel, Reyer
Francs-Juges Châtelet Colonne 9/1, p.47
23 janvier Marche Châtelet Colonne 23/1, p.63
30 janvier Damnation (Invocation) Cirque d’hiver Pasdeloup 30/1, p.71
13 février Damnation 1ere et 2e parties Conservatoire Deldevez 6/2, p.78; 13/2, p.87; 20/2, p.94 Reyer, Wilder
Trio Châtelet Colonne 13/2, p.87; 20/2, p.94
20 février Carnaval Cirque d’hiver Pasdeloup 27/2, p.102
Damnation 1ere et 2e parties Conservatoire Deldevez 20/2, p.95
12 mars Harold Cirque d’hiver Pasdeloup 12/3, p.119
23 mars Valse Cercle de l’Union Artistique Concert Danbé 26/3, p.134
2 avril Roméo (2e mouv.) Châtelet Colonne 2/4, p.144; 9/4, p.151
21 avril Enfance (fragments) Châtelet Colonne 23/4, p.167 Morel
10 mai Béatrice (duo) Salle Herz Colonne 7/5, p.184; 14/5, p.191
3 décembre Menuet, Valse, Marche Cirque d’hiver Pasdeloup 3/12, p.8; 10/12, p.14
Valse, Marche Châtelet Colonne 3/12, p.8; 10/12, p.14
31 décembre Roméo (3e mouv.) Conservatoire Deldevez 31/12, p.39
Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 31/12, p.39

1877

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
7 janvier Roméo (3e mouv.) Conservatoire Lamoureux 7/1, p.36
14 janvier Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 14/1, p.54; 21/1, p.63 Anon.
Carnaval Châtelet Colonne 14/1, p.54; 21/1, p.63 Anon.
21 janvier Carnaval, Invitation Châtelet Colonne 21/1, p.63; 28/1, p.70 Morel
28 janvier Béatrice (duo) Châtelet Colonne 4/2, p.79
11 février Damnation 1ere et 2e parties Cirque d’hiver Pasdeloup 11/2, p.87; 18/2, p.95 Morel
Roméo (fragments) Châtelet Colonne 11/2, p.87; 18/2, p.95
18 février Damnation Cirque d’hiver Pasdeloup 18/2, p.95; 25/2, p.103-4 Moreno
Damnation Châtelet Colonne 18/2, p.95; 25/2, p.103 Morel, Reyer
25 février Damnation Châtelet Colonne 25/2, p.103; 4/3, p.108-9 Morel
4 mars Carnaval Cirque d’hiver Pasdeloup 4/3, p.112
Damnation Châtelet Colonne 4/3, p.112; 11/3, p.118 Morel
11 mars Damnation Châtelet Colonne 11/3, p.119
18 mars Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 18/3, p.128
Damnation Châtelet Colonne 18/3, p.128
23 mars Marche Frascati, rue Vivienne Festival Arban 18/3, p.128
25 mars Damnation Châtelet Colonne 25/3, p.136 Reyer
19 avril Damnation (extrait: Chœur de Gnomes et de Sylphes) (Hôtel, boulevard Maillot) 22/4, p.168
9 mai Concert Berlioz Salle Érard Colonne 6/5, p.184; 13/5, p.190 Morel, Reyer
28 octobre Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 28/10, p.382
Fantastique Châtelet Colonne 28/10, p.382; 4/11, p.390 Morel
11 novembre Fantastique Châtelet Colonne 11/11, p.399; 18/11, p.406-7
25 novembre Invitation Cirque d’hiver Pasdeloup 25/11, p.416; 2/12, p.7
La Captive Châtelet Colonne 25/11, p.416
9 décembre Roméo (fragments) Cirque d’hiver Pasdeloup 9/12, p.15; 16/12, p.23 Anon.
Damnation Châtelet Colonne 9/12, p.15; 16/12, p.23 Morel
16 décembre Damnation Châtelet Colonne 16/12, p.23; 23/12, p.31 Reyer
23 décembre Damnation Châtelet Colonne 23/12, p.31
30 décembre Damnation Châtelet Colonne 30/12, p.39
Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 30/12, p.39

1878

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
6 janvier Damnation Châtelet Colonne 6/1, p.47
Martini, orch. Berlioz Porte-Saint-Martin Concert Cressonnois 6/1, p.47
20 janvier Francs-Juges Cirque d’hiver Pasdeloup 20/1, p.64; 27/1, p.70
Roméo (2e mouv.) Châtelet Colonne 20/1, p.64; 27/1, p.70
Valse Porte-Saint-Martin Concert Cressonnois 27/1, p.71
10 février Roméo (2e & 3e mouv.) Conservatoire Altès 10/2, p.87
Carnaval Châtelet Colonne 10/2, p.88; 17/2, p.94
17 février Chasse royale Châtelet Colonne 17/2, p.95
Roméo (2e & 3e mouv.) Conservatoire Altès 17/2, p.95
3 mars Trio Porte-Saint-Martin Concert Cressonnois 3/3, p.111
10 mars Trio Châtelet Colonne 10/3, p.120
17 mars Requiem Châtelet Colonne 3/3, p.109; 17/3, p.127 & 128; 24/3, p.135 Morel, Reyer
Tristia no. 2 Conservatoire Deldevez 17/3, p.128; 24/3, p.134
Harold Cirque d’hiver Pasdeloup 17/3, p.128; 24/3, p.135 Pougin
23 mars  Pâtre breton Salle Érard (Fondation Beaulieu) 31/3, p.141
24 mars Requiem Châtelet Colonne 24/3, p.136; 31/3, p.141 Anon.
Tristia no. 2 Conservatoire Deldevez 24/3, p.136
26 mars Valse Salle Érard (piano) 24/3, p.136
31 mars Requiem Châtelet Colonne 31/3, p.141 & 142
Carnaval Conservatoire Deldevez 31/3, p.142
Damnation Cirque d’hiver Pasdeloup 31/3, p.142; 7/4, p.150 Morel
7 avril Carnaval Conservatoire Deldevez 7/4, p.150
Damnation Châtelet Colonne 7/4, p.152
Damnation Cirque d’hiver Pasdeloup 7/4, p.152
14 avril Damnation Châtelet Colonne 7/4, p.152; 14/4, p.160
28 avril Harold (2e mouv.) Conservatoire Deldevez 21/4, p.165; 5/5, p.179
6 juin Troyens (septuor) Trocadéro Colonne 9/6, p.219
? juin Carnaval Trocadéro La Scala, dir. Franco Faccio 23/6, p.235
30 juin Invitation Jardin des Tuileries Colonne 30/6, p.248
7 juillet Carnaval Trocadéro Colonne 7/7, p.255
14 juillet Te Deum (marche) Jardin du Luxembourg Colonne 9/4/1905, p.119 Anon.
10 octobre Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 13/10, p.373 Anon.
17 octobre Valse, Marche Cirque d’hiver Pasdeloup 20/10, p.381
20 octobre Invitation, Damnation (fragments) Cirque d’hiver Pasdeloup 20/10, p.380
27 octobre Damnation Châtelet Colonne 27/10, p.389; 3/11, p.397 Wilder
3 novembre Damnation Châtelet Colonne 3/11, p.398; 10/11, p.405
10 novembre Damnation Châtelet Colonne 10/11, p.405
17 novembre Damnation Châtelet Colonne 17/11, p.413
24 novembre Damnation Châtelet Colonne 24/11, p.422
1er décembre Carnaval Conservatoire Deldevez 1/12, p.7; 8/12, p.16 Morel
Invitation Cirque d’hiver Pasdeloup 1/12, p.7; 8/12, p.16
8 décembre Carnaval Conservatoire Deldevez 8/12, p.16
15 décembre Roméo Cirque d’hiver Pasdeloup 15/12, p.24; 22/12, p.31
17 décembre Marche Hippodrome Vizentini 15/12, p.24
29 décembre Carnaval Cirque d’hiver Pasdeloup 29/12, p.39; 5/1/1879, p.47

1879

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
5 janvier Roméo (fragments) Conservatoire Deldevez 5/1, p.47; 12/1, p.56 Reyer, Wilder
9 janvier Hymne à la France Hippodrome Vizentini 5/1, p.46; 12/1, p.51
12 janvier Roméo (fragments) Conservatoire Deldevez 12/1, p.56
Trio Châtelet Colonne 12/1, p.56; 19/1, p.63
19 janvier Carnaval Châtelet Colonne 19/1, p.64; 26/1, p.71
2 février Roméo Châtelet Colonne 2/2, p.80; 9/2, p.87 Barbedette, Reyer
9 février Roméo Châtelet Colonne 9/2, p.88; 16/2, p.95 Morel
16 février Roméo Châtelet Colonne 16/2, p.95
Menuet, Valse, Marche Cirque d’hiver Pasdeloup 16/2, p.96
23 février Damnation Châtelet Colonne 23/2, p.104; 2/3, p.111
2 mars Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 2/3, p.112; 9/3, p.119
8 mars Festival Berlioz Hippodrome Reyer, Vizentini 2/3, p.112; 16/3, p.124 Morel, Reyer
30 mars Damnation Châtelet Colonne 30/3, p.143
3 avril Trio Salle Pleyel Société des instruments à vent 30/3, p.143
6 avril Damnation Châtelet Colonne 6/4, p.151
20 avril Harold (2e mouv.) Cirque d’hiver Pasdeloup 20/4, p.168; 27/4, p.175
Avril Trio ? (Lebouc) 27/4, p.176
9 mai Marche troyenne ? Concerts Besselièvre dir.  Vizentini 11/5, p.191
5 juin Enfance (extrait) Trocadéro (Guilmant, orgue) 8/6, p.223
7 juin Marche, Invitation Opéra (Festival) 1/6, p.213
Août Valse (arr.) Trocadéro (orgue et piano) 17/8, p.303
2 novembre Trio Châtelet Colonne 2/11, p.392; 9/11, p.399
9 novembre Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 9/11, p.399; 16/11, p.407
23 novembre Prise de Troie Acte 1 Cirque d’hiver Pasdeloup 23/11, p.415 Reyer
30 novembre Carnaval Conservatoire Deldevez 30/11, p.420
Prise de Troie Actes 1 & II Cirque d’hiver Pasdeloup 30/11, p.420
7 décembre Carnaval Conservatoire Deldevez 30/11, p.420
Prise de Troie Actes I-III Cirque d’hiver Pasdeloup 30/11, p.420; 7/12, p.6 Moreno, Reyer
Prise de Troie Actes I-III Châtelet Colonne 23/11, p.415; 30/11, p.420; 7/12, p.7
14 décembre Prise de Troie Actes I-III Châtelet Colonne 14/12, p.15; 21/12, p.23 Anon.
21 décembre Prise de Troie Actes I-III Châtelet Colonne 21/12, p.22 Reyer
     (n’a pas eu lieu) [Prise de Troie Actes I-III] [Cirque d’hiver] [Pasdeloup] [14/12, p.15; 21/12, p.22]
28 décembre Prise de Troie Actes I-III Châtelet Colonne 28/12, p.31

1880

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
4 janvier Tristia no. 2 Conservatoire Altès 4/1, p.39
Damnation Châtelet Colonne 4/1, p.39
11 janvier Tristia no. 2 Conservatoire Altès 11/1, p.47
18 janvier Damnation Châtelet Colonne 18/1, p.55
1er février Carnaval Cirque d’hiver Pasdeloup 1/2, p.71
Francs-Juges Châtelet Colonne 1/2, p.71
8 février Roméo Conservatoire Deldevez 8/2, p.79; 22/2, p.94
15 février Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 15/2, p.86; 22/2, p.94
Roméo (2e mouv.) Châtelet Colonne 15/2, p.87; 22/2, p.94
Roméo Conservatoire Deldevez 15/2, p.86; 22/2, p.94
29 février Francs-Juges Châtelet Colonne 29/2, p.103
7 mars Fantastique Châtelet Colonne 7/3, p.112
18 mars Damnation (air) Salle Pleyel (piano) 21/3, p.127
21 mars Damnation  Châtelet Colonne 21/3, p.128
26 mars Rêverie et caprice Cirque d’hiver Pasdeloup 4/4, p.143
28 mars Requiem (2e mouv.) Châtelet Colonne 28/3, p.135; 4/4, p.143
4 avril Damnation  Châtelet Colonne 4/4, p.143
10 octobre Francs-Juges Trocadéro Colonne 3/10, p.351; 10/10, p.359
17 octobre Benvenuto (ouverture) Châtelet Colonne 17/10, p.367; 24/10, p.374
Roméo (2e mouv.) Cirque d’hiver Pasdeloup 24/10, p.374
24 octobre Benvenuto (ouverture) Châtelet Colonne 24/10, p.374; 31/10, p.383 Morel
7 novembre Fantastique Châtelet Colonne 7/11, p.390
14 novembre Fantastique Châtelet Colonne 14/11, p.399; 28/11, p.415
21 novembre Benvenuto (ouverture, air), Carnaval Châtelet Colonne 21/11, p.407; 28/11 p.415 Morel
5 décembre Corsaire Conservatoire Deldevez? 5/12, p.6; 12/12, p.14 Wilder
Harold Cirque d’hiver Pasdeloup 5/12, p.6; 12/12, p.14 Morel
12 décembre Le Roi Lear Châtelet Colonne 12/12, p.14; 19/12, p.22-3 Morel
Corsaire Conservatoire Deldevez? 12/12, p.14
19 décembre Le Roi Lear Châtelet Colonne 19/12, p.23; 26/12, p.31
26 décembre Trio (?) Cirque d’hiver Pasdeloup 26/12, p.31; 2/1/1881, p.38

1881

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
9 janvier Carnaval Conservatoire Deldevez 9/1, p.46
Enfance Châtelet Colonne 9/1, p.46; 16/1, p.55 Morel
16 janvier Carnaval Conservatoire Deldevez 16/1, p.55
Enfance Châtelet Colonne 16/1, p.56 Reyer
6 février Invitation Cirque d’hiver Pasdeloup 6/2, p.80; 13/2, p.86
Fantastique, Invitation Châtelet Colonne 6/2, p.80; 13/2, p.87
8 février Enfance (Repos) Salons Pleyel Colonne 13/2, p.87
12 février Chant sacré Salle Herz Guillot de Sainbris 20/2, p.95
13 février Prise de Troie (air, duo) Cirque d’hiver Pasdeloup 13/2, p.88; 20/2, p.94
27 février Roméo (fragments) Conservatoire Deldevez 27/2, p.104
6 mars Roméo (fragments) Conservatoire Altès 6/3, p.112; 13/3, p.119 Wilder
Damnation  Cirque d’hiver Pasdeloup 6/3, p.112; 13/3, p.119 Darcours
Damnation  Châtelet Colonne 6/3, p.112; 13/3, p.119 Morel
13 mars Damnation  Cirque d’hiver Pasdeloup 13/3, p.120
Damnation  Châtelet Colonne 13/3, p.120; 20/3, p.126
15 mars Enfance (2e partie, ouverture) Salle Érard Colonne 20/3, p.127
20 mars Damnation  Châtelet Colonne 20/3, p.128
27 mars Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 27/3, p.136; 3/4, p.143
10 avril Damnation (fragments) Cirque d’hiver Pasdeloup 10/4, p.151; 17/4, p.159
Fantastique Châtelet Colonne 10/4, p.151; 17/4, p.158
15 avril Tristia Châtelet Colonne 17/4, p.158
28 mai Damnation (fragments) Trocadéro Pasdeloup 22/5, p.200; 5/6, p.213
16 octobre Benvenuto (ouverture) Châtelet Colonne 16/10, p.366; 23/10, p.375
23 octobre Béatrice (duo), Carnaval Château-d’Eau Lamoureux 23/10, p.375; 30/10, p.383 Wilder
Tristia no. 3 Châtelet Colonne 23/10, p.375; 30/10, p.383
30 octobre Béatrice (duo), Carnaval Château-d’Eau Lamoureux 30/10, p.384
Francs-Juges Châtelet Colonne 30/10, p.384
6 novembre Fantastique, Lélio Châtelet Colonne 6/11, p.392; 13/11, p.399 Dolmetsch, Reyer
Valse, Marche Cirque des Champs-Elysées Broustet 6/11, p.392
13 novembre Lélio Châtelet Colonne 13/11, p.400
20 novembre [Damnation, annulée] [Cirque d’hiver] [Pasdeloup] [20/11, p.407; 27/11, p.415]
Trio Cirque des Champs-Elysées Broustet 20/11, p.407
27 novembre Damnation Cirque d’hiver Pasdeloup 27/11, p.415; 4/12, p.8 Pougin (?)
Roméo Châtelet Colonne 27/11, p.415; 4/12, p.8
4 décembre Damnation  Cirque d’hiver Pasdeloup 4/12, p.8
11 décembre Festival Berlioz Châtelet Colonne 11/12, p.16
18 décembre Festival Berlioz Châtelet Colonne 18/12, p.24; 25/12, p.31 Dolmetsch

1882

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
22 janvier Damnation (fragments) Conservatoire Deldevez 22/1, p.64
Symphonie funèbre Châtelet Colonne 22/1, p.64; 29/1, p.70 Dolmetsch
29 janvier Damnation (fragments) Conservatoire Deldevez 29/1, p.71; 5/2, p.78
Symphonie funèbre (2e & 3e mouv.) Châtelet Colonne 29/1, p.71; 5/2, p.78
12 février Carnaval, Marche Château-d’Eau Lamoureux 12/2, p.87; 19/2, p.94
Fantastique Châtelet Colonne 12/2, p.87; 19/2, p.94 Barbedette
Carnaval Cirque d’hiver Pasdeloup 12/2, p.87
Valse, Marche Cirque d’été Broustet 12/2, p.87
19 février Carnaval, Marche Château-d’Eau Lamoureux 19/2, p.95
26 février Damnation Châtelet Colonne 26/2, p.103; 5/3, p.110 Barbedette
5 mars Damnation Châtelet Colonne 5/3, p.110 & 111; 19/3, p.125
12 mars Damnation Châtelet Colonne 12/3, p.119; 19/3, p.125 Anon.
Roméo (2e mouv.) Cirque d’hiver Pasdeloup 12/3, p.119; 19/3, p.126
19 mars Benvenuto (ouverture) Châtelet Colonne 19/3, p.127
9 avril Prise de Troie, Troyens, Enfance (extraits) Châtelet Colonne 16/4, p.159
22 octobre Carnaval Château-d’Eau Lamoureux 22/10, p.375; 29/10, p.383 Wilder
Roméo (fragments) Châtelet Colonne 22/10, p.375; 29/10, p.383
29 octobre Carnaval Château-d’Eau Lamoureux 29/10, p.384; 5/11, p.390 Dubreuile
Valse, Menuet, Marche Cirque d’hiver Pasdeloup 29/10, p.384
12 novembre Francs-Juges Châtelet Colonne 19/11, p.407
19 novembre Francs-Juges Châtelet Colonne 19/11, p.407 Reyer
Carnaval Conservatoire Deldevez 19/11, p.407; 26/11, p.415
Béatrice (duo) Château-d’Eau Lamoureux 19/11, p.407; 26/11, p.415 Dubreuile
26 novembre Carnaval Conservatoire Deldevez 26/11, p.415 & 416
Béatrice (duo) Château-d’Eau Lamoureux 26/11, p.416; 3/12, p.7
3 décembre [Troyens (2 ballets) annulé] [Châtelet] [Colonne] [3/12, p.7; 17/12, p.23]
10 décembre Fantastique Châtelet Colonne 10/12, p.16; 17/12, p.23
17 décembre Damnation Châtelet Colonne 17/12, p.23; 24/12, p.30 Barbedette
24 décembre Damnation Châtelet Colonne 31/12, p.39

1883

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
7 janvier Damnation Châtelet Colonne 7/1, p.47
14 janvier Invitation Cirque d’hiver Pasdeloup 21/1, p.63
21 janvier Carnaval Châtelet Colonne 21/1, p.63
28 janvier Roméo Conservatoire Deldevez 28/1, p.72; 4/2, p.79
4 février Roméo Conservatoire Deldevez 4/2, p.80
Martini arr. Berlioz, Fantastique Châtelet Colonne 4/2, p.80; 11/2, p.86
9 mars Roméo (strophes) Salle Pleyel Pasdeloup 18/3, p.127
18 mars Francs-Juges Châtelet Colonne 18/3, p.127; 25/3, p.135
23 mars Tristia no. 3 Châtelet Colonne 25/3, p.134 Barbedette
Enfance 2e partie Conservatoire Deldevez 18/3, p.127
24 mars Enfance 2e partie Conservatoire Deldevez 18/3, p.127; 25/3, p.134 Anon.
1er avril Tristia no. 3, Béatrice (duo) Châtelet Colonne 1/4, p.143
8 avril Damnation Châtelet Colonne 8/4, p.151; 15/4, p.158
2 juin Roméo (fragments) Eden Pasdeloup 3/6, p.214
13 juillet Marche Opéra ? 15/7, p.259; 22/7, p.269
2 septembre Festival Berlioz Trocadéro ? 2/9, p.319; 9/9, p.326 Anon.
21 octobre Damnation Châtelet Colonne 7/10, p.358; 21/10, p.375; 28/10, p.384 Reyer
Carnaval Cirque d’hiver Pasdeloup 14/10, p.368; 21/10, p.375; 28/10, p.384
28 octobre Damnation Châtelet Colonne 28/10, p.384; 4/11, p.391
4 novembre Carnaval Château-d’Eau Lamoureux 4/11, p.391; 11/11, p.399 Wilder
11 novembre Carnaval Château-d’Eau Lamoureux 11/11, p.400; 18/11, p.407
16 décembre Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 16/12, p.23; 23/12, p.30 Barbedette
23 décembre Damnation Châtelet Colonne 23/12, p.31; 30/12, p.39 Barbedette
Fantastique Cirque d’hiver Pasdeloup 23/12, p.31; 30/12, p.39

1884

Date du concert Œuvre Salle Direction/artistes Le Ménestrel Comptes-rendus
20 janvier Fantastique Châtelet Colonne 20/1, p.63; 27/1, p.71
27 janvier Fantastique Châtelet Colonne 27/1, p.72; 3/2, p.79 de Bricqueville
3 février Damnation Château-d’Eau Lamoureux 3/2, p.80; 10/2, p.86 Morsac
10 février Damnation Château-d’Eau Lamoureux 10/2, p.88; 17/2, p.95 Barbedette
Trio Châtelet Colonne 10/2, p.88
Tristia no. 2 Conservatoire Deldevez 10/2, p.88; 17/2, p.95
17 février Damnation Château-d’Eau Lamoureux 17/2, p.96; 24/2, p.103
Tristia no. 2 Conservatoire Deldevez 17/2, p.96
24 février Damnation Château-d’Eau Lamoureux 24/2, p.103 & 104; 2/3, p.111
Invitation Châtelet Colonne 24/2, p.104; 2/3, p.110
2 mars Invitation Cirque d’hiver Pasdeloup 2/3, p.112
9 mars Roméo (2e mouv.) Châtelet Colonne 9/3, p.120; 16/3, p.127
Roméo   Cirque d’hiver Pasdeloup 9/3, p.120; 16/3, p.127 Barbedette
16 mars Roméo   Cirque d’hiver Pasdeloup 16/3, p.128; 23/3, p.135 de Bricqueville
Roméo (fragments) Conservatoire Deldevez 16/3, p.128; 23/3, p.135
23 mars Roméo (fragments) Conservatoire Deldevez 23/3, p.136
6 avril Damnation (2 extraits) Château-d’Eau Lamoureux 6/4, p.152; 13/4, p.159
Troyens (ballets), Invitation Châtelet Colonne 6/4, p.152; 13/4, p.158
11 avril Tristia no. 3 Châtelet Colonne 13/4, p.158

Site Hector Berlioz créé le 18 juillet 1997 par Michel Austin et Monir Tayeb; cette page créée le 15 novembre 2011, mise à jour le 1er mai 2013.

© Michel Austin et Monir Tayeb. Tous droits de reproduction réservés.

Articles et comptes-rendus de concerts, 1869-1884   
Auguste Morel et Berlioz   
Ernest Reyer et Berlioz  

Retour à la Page d’accueil