Site Hector Berlioz

Partitions de Berlioz

Te Deum (H 118): Prélude et Marche

Cette page est disponible aussi en anglais

    Voyez aussi Livrets de Berlioz; Berlioz et sa musique: auto-emprunts

Prélude (à l’origine le 3ème mouvement)

    Ce mouvement se trouve dans la partition manuscrite de l’œuvre où il précède le Dignare. Dans une note Berlioz ajoute cette précision: “Si le Te Deum n’est pas exécuté dans une cérémonie d’actions de grâce pour une victoire ou toute autre se ralliant par quelque point aux idées militaires, on n’exécutera pas ce prélude”. Mais il est évident que Berlioz avait des doutes sur ce morceau. Il ne fut pas joué lors de la première exécution du Te Deum à St Eustache à Paris le 30 avril 1855, et dans une lettre à Liszt peu avant il écrit: “A propos du Te Deum, j’ai purement et simplement supprimé le prélude où se trouvent les modulations douteuses” (Correspondance générale no. 1935). Le prélude ne fut pas publié dans la première édition du Te Deum qui parut la même année (le Dignare devint ainsi le 3ème mouvement). Il ne fut jamais exécuté du vivant de Berlioz. A l’heure actuelle il est rarement joué et peu d’enregistrements l’incluent (font exception ceux d’Eliahu Inbal avec l’orchestre de Radio Francfort, et plus récemment celui de John Nelson avec l’Orchestre de Paris; voyez Discographie de Berlioz).
    Le prélude développe le thème principal du 1er mouvement, pour lequel Berlioz donne le mouvement de métronome noire = 88. Il ne donne pas d’indication métronomique pour ce mouvement mais indique seulement “un peu plus animé que le Te Deum”. Dans la version présente le tempo a été fixé à noire = 100.
    Pour faire ressortir le contraste entre les deux mouvements la transcription présentée ici inclut l’introduction pour orgue et orchestre du Dignare qui lui fait suite.

    Prélude du Te Deum (durée 3'27")
    — Partition en grand format
    (fichier créé le 2.01.2000; révision le 22.07.2001)

Marche pour la présentation des drapeaux (dernier mouvement)

    Tout comme pour le Prélude, la plupart des exécutions et enregistrements du Te Deum omettent ce mouvement, mais à vrai dire sans raisons valables. Le mouvement fut joué à la première exécution du Te Deum en 1855 et Berlioz l’inclut dans la grande partition qu’il publia peu après. Rien ne laisse supposer que dans la pensée du compositeur ce mouvement ne devait être exécuté que dans des cérémonies particulières (comme c’était le cas pour le Prélude). Le tempo très modéré indiqué par Berlioz (noire = 92) est souvent négligé à l’exécution, mais il donne à cette marche un caractère de procession solennelle qui couronne dignement l’ouvrage. L’épisode en style fugué au cœur du morceau est construit sur le thème principal du Te Deum, et dans les dernières pages Berlioz fait revenir à orgue et grand orchestre le thème par lequel l’orgue lançait tout l’ouvrage.

    Marche pour la présentation des drapeaux du Te Deum (durée 5'9")
    — Partition en grand format
     (fichier créé le 23.01.2000; révision le 29.08.2001)

© Michel Austin pour toutes partitions et texte sur cette page.

Retour à Partitions de Berlioz