Partitions de Berlioz

Ouverture: Rob Roy (H 54)

Cette page est disponible aussi en anglais

    Voyez aussi Berlioz et sa musique: auto-emprunts

    On hésite à inclure l’ouverture de Rob Roy dans un recueil de musique pour orchestre de Berlioz: elle fut en effet condamnée par son auteur et non publiée. Les Mémoires n’y font qu’une brève allusion dédaigneuse (chapitre 39): ‘Tout ce que j’ai produit à l’Académie [pendant son séjour à Rome en 1831-2] se borne à trois ou quatre morceaux: Io Une ouverture de Rob Roy, longue et diffuse, exécutée à Paris un an après [en fait composée en 1831 et exécutée le 14 avril 1833 au Conservatoire], fort mal reçue du public et que je brûlai le même jour en sortant du concert …’. Une copie de l’ouverture, envoyée à l’Institut, a néanmoins survécu. On doit respecter le jugement de Berlioz: la structure de l’œuvre ne convainc pas et la musique se répète, ce qui est rare chez Berlioz. Mais rien de Berlioz ne peut être totalement dépourvu d’intérêt et l’ouverture comporte de belles pages, que Berlioz réutilisera dans le premier mouvement de sa symphonie Harold en Italie. Rob Roy nous permet donc d’observer Berlioz au travail et d’établir des comparaisons entre différents états de la même musique. On pourra comparer en particulier les mesures 275-321 de Rob Roy avec les mesures 38-94 de Harold en Italie, et la différente utilisation du second sujet dans l’ouverture (mesures 170-210, 472-90) et dans la symphonie (mesures 167-92, 265-76, 335-57, 448-71). On remarquera aussi des différences dans l’instrumentation: le cor anglais, qui joue un rôle de premier plan dans l’ouverture, disparaît du premier mouvement de la symphonie pour faire place à l’alto solo, et la partie de harpe, très développée dans l’ouverture, est réduite dans la symphonie à l’adagio.

    La partition ne comporte aucune indication de métronome. Dans cette version l’allegro non troppo a été fixé à noire pointée = 104 (le tempo du premier mouvement d’Harold en Italie), le larghetto espressivo assai à croche = 80 (un peu plus rapide que l’adagio d’Harold en Italie pour lequel Berlioz donne croche = 76), et le presto final commence à noire pointée = 152 pour accélérer ensuite.

    Ouverture: Rob Roy (durée 14'9")
    — Partition en grand format
    (fichier créé le 3.08.2001)

© Michel Austin pour toutes partitions et texte sur cette page.

Retour à Partitions de Berlioz