Berlioz et les Amériques

Programmes de concerts du 20ème siècle

 

Page d'accueil     Recherche

Cette page est disponible aussi en anglais

Voir aussi Berlioz et les Amériques. Le 19ème siècle

    Cette page présente un choix de programmes de concerts qui comprenaient de la musique de Berlioz et furent donnés aux États-Unis au 20ème siècle (de 1931 à 1972); un bon nombre de ces concerts eurent lieu à Carnegie Hall à New York. Ces programmes viennent tous de notre collection; nous avons déjà fait don de plusieurs d’entre eux au Musée Hector-Berlioz à La Côte Saint-André. Cette page fait pendant à la page principale sur Berlioz et les Amériques à laquelle nous renvoyons le lecteur.

   Comme c’était déjà le cas au 19ème siècle, un grand nombre des chefs qui dirigeaient les grandes formations symphoniques américaines, et dont les noms se retrouvent sur les programmes ci-dessous, étaient originaires d’Europe: Arturo Toscanini était italien, Serge Koussevitzky russe, Vladimir Golschmann français (mais d’une famille d’origine russe). Dimitri Mitropoulos grec, Bruno Walter et William Steinberg allemands, Robert Lawrence britannique, et Charles Munch français. Seuls Thomas Scherman et Sarah Caldwell sont nés en Amérique.

   Parmi les chefs d’orchestre dont les noms paraissent ci-dessous plusieurs ont enregistré de la musique de Berlioz: Toscanini, Koussevitzky, Mitropoulos, Walter, Munch, et Sarah Caldwell. Pour le détail de leurs enregistrements on se reportera à la page Discographie de Berlioz, et notamment les pages sur les Symphonies, les Ouvertures et autres œuvres pour orchestre, les Messes et œuvres pour chœur, les Opéras et œuvres vocales, et les Coffrets. On trouvera aussi quelques illustrations des premières éditions de plusieurs disques, microsillons et CD enregistrés par ces interprètes sur la page (en anglais) Berlioz-inspired Works of Art.

 

Carnegie Hall en 1935
Carnegie Hall

    Carnegie Hall, situé à New York le long de 7th Avenue et entre 56th et 57th Street, doit son nom à son fondateur Andrew Carnegie (1835-1919), riche industriel et mécène d’origine écossaise. La pierre commémorative de l’édifice fut posée le 18 mai 1890 et la salle inaugurée avec un concert le 5 mai 1891. À cette occasion Tchaikovsky dirigea sa Marche solennelle, et le concert se termina avec la première exécution à New York du Te Deum de Berlioz sous la direction de Walter Damrosch, fils de Leopold Damrosch. Carnegie Hall devint rapidement la salle de concert la plus prestigieuse de New York et nombre des concerts mentionnés ci-dessous eurent lieu dans cette salle. L’image ci-dessus vient d’un programme pour un concert le 26 mars 1935, donné par l’orchestre de Philadelphie sous la direction d’Eugene Ormandy, qui comprenait le scherzo de la Reine Mab de Roméo et Juliette.

 

Weber-Berlioz: Invitation à la valse
Orchestre Philharmonique de New York
Dirigé par Arturo Toscanini
10 et 11 décembre 1931
Toscanini 1931

    Arturo Toscanini (1867-1957) fut chef du New York Philharmonic Orchestra de 1928 à 1936 puis du NBC Symphony Orchestra de 1937 à 1954. Célèbre particulièrement pour ses interpétations de Verdi, d’opéras italiens, et de Beethoven, il fut aussi un chef berliozien de première force, comme en témoigne ses enregistrements d’Harold en Italie, Roméo et Juliette, et plusieurs œuvres pour orchestre, dont l’instrumentation par Berlioz de l’Invitation à la valse de Weber (voir la discographie).

 

Symphonie fantastique
Orchestre Symphonique de Boston
Dirigé par Serge Koussevitzky
15 octobre 1943
Koussevitsky 1943

 

Koussevitsky 1943

 

Koussevitsky 1943

   Serge Koussevitzky (1874-1951) fut chef du Boston Symphony Orchestra de 1924 à 1949; sous sa direction l’orchestre se hissa au premier rang des formations symphoniques américaines. Charles Munch prit sa succession à la tête de l’orchestre (voir ci-dessous). Koussevitzky fut aussi l’instigateur des concerts d’été du Boston Symphony à Tanglewood. Parmi ses enregistrements de Berlioz avec l’orchestre de Boston on compte un enregistrement d’Harold en Italie, réalisé en 1944 (voir aussi le programme suivant).

 

Harold en Italie
Orchestre Symphonique de Boston
Dirigé par Serge Koussevitzky
7 janvier 1947
Koussevitsky 1947

 

Koussevitsky 1947

    Sur Koussevitzky voir ci-dessus.

 

Ouverture du Carnaval romain
Orchestre Philharmonique de New York
Dirigé par Vladimir Golschmann
31 janvier 1953
Golsschmann 1953

    Vladimir Golschmann (1893-1972) fut chef du St Louis Symphony Orchestra de 1931 à 1958.

 

Harold en Italie
Orchestre Philharmonique de New York
Dirigé par Dimitri Mitropoulos
11 octobre 1953
Mitropoulos 1953

 

Mitropoulos 1953

   Dimitri Mitropoulos (1896-1960) fut chef du Minneapolis Symphony Orchestra de 1937 à 1949, et chef du New York Philharmonic Orchestra de 1950 à 1958. Parmi ses enregistrements de Berlioz on compte Les Nuits d’Été avec Eleanor Steber, le Requiem et la Symphonie fantastique (voir la discographie).

 

Symphonie fantastique
Orchestre Philharmonique de New York
Dirigé par Bruno Walter
21 novembre 1954
Walter 1954

    Bruno Walter (1876-1962) fut conseiller artistique du New York Philharmonic Orchestra de 1947 à 1949; il dirigea de nombreux concerts avec cet orchestre. Il fit deux enregistrements de la Symphonie fantastique, le deuxième avec l’orchestre de New York en rapport avec ce concert de 1954 (voir la discographie).

 

L’Enfance du Christ
The Little Orchestra Society
Dirigé par Thomas Scherman
10 décembre 1954
Scherman 1954

 

Scherman 1954

    Né à New York, Thomas Scherman (1917-1979) fonda The Little Orchestra Society en 1947, dont l’existence devait durer jusqu’à 1975. Scherman avait visiblement une prédilection pour l’Enfance du Christ: 3 des programmes reproduits sur cette page sont d’exécutions de cet ouvrage sous sa direction à l’époque de Noël, celui-ci le 10 décembre 1954, une exécution le 21 décembre 1959 d’où le portrait ci-dessous est pris, et une le 18 décembre 1961.

 

Ouverture Béatrice et Bénédict
Orchestre Philharmonique de New York
Dirigé par Dimitri Mitropoulos
24 février 1957
Mitropoulos 1957

    Sur Dimitri Mitropoulos voir ci-dessus.

 

Thomas Scherman (1917-1979)
Thomas Scherman

    Sur Thomas Scherman voir ci-dessus.

 

Exécutions des Troyens en version de concert (en français)
American Opera Society
Dirigé par Robert Lawrence
29 décembre 1959 et 7, 9, 10, 12 et 16 janvier 1960
concert

 

concert

    Comme on peut le voir sur le programme ci-dessus, trois noms ont été biffés: ceux du chef d’orchestre (Sir Thomas Beecham, 1879-1961) et de deux des chanteurs dans la 2ème partie de l’ouvrage (les rôles devaient être chantés tous deux par Martial Singher). En l‘occurrence Sir Thomas Beecham, indisposé, dut être remplacé par son assistant, Robert Lawrence, qui avait dirigé les répétitions. Le rôle de Narbal fut chanté par John Dennison, et celui du fantôme de Chorèbe par Chester Watson (qui chanta aussi le rôle de deux autres fantômes).

 

La Damnation de Faust
Orchestre Symphonique de Boston
Dirigé par Charles Munch
14 août 1960
Munch 1960

 

Munch 1960

    Charles Munch (1891-1968) dirigea le Boston Symphony Orchestra de 1949 à 1962 ayant pris la succession de Serge Koussevitzky. Dans les années 1950 il enregistra un cycle Berlioz comprenant la Symphonie fantastique, Harold en Italie, Roméo et Juliette, le Requiem, la Damnation de Faust, l’Enfance du Christ, les Nuits d’été, et plusieurs ouvertures et morceaux pour orchestre (voir la discographie). Ce cycle constitue l’ensemble d’enregistrements de musique de Berlioz le plus important réalisé par n’importe quel chef d’orchestre avant Colin Davis. — Alors que le concert de 1943 par Koussevitzky fut donné à Symphony Hall, Boston, ce concert de 1960 par Munch eut lieu à Tanglewood dans le cadre des concerts d’été de l’orchestre.

 

L’Enfance du Christ
The Little Orchestra Society
Dirigé par Thomas Scherman
18 décembre 1961
Scherman 1961

 

Scherman 1961

    Sur Thomas Scherman voir ci-dessus.

 

Symphonie fantastique suivi de Lélio
Orchestre Symphonique de Pittsburgh
Dirigé par William Steinberg
12 novembre 1962
Steinberg 1962

    William Steinberg (1899-1978) fut chef du Pittsburgh Symphony Orchestra de 1952 à 1976. Cette exécution de la Symphonie fantastique avec sa suite Lélio constituait un événement: alors que la Symphonie fantastique est d’ordinaire exécutée seule, il est beaucoup plus rare d’entendre les deux ouvrages exécutés l’un à la suite de l’autre, et le programme précise que cette exécution de Lélio était la première à New York. Les lecteurs seront sans doute curieux de savoir qu’on peut lire sur ce site un compte-rendu de cette même exécution par un témoin direct, William Brewer, qui à cette occasion chantait dans le chœur de la Carnegie Institute of Technology.

 

Première représentation intégrale des Troyens sur la scène aux États-Unis
The Opera Company of Boston
Dirigé par Sarah Caldwell
3, 4 et 6 février 1972
Caldwell 1972

 

Caldwell 1972

 

Caldwell 1972

    Américaine de naissance, Sarah Caldwell (1924-2006) consacra sa carrière et son grand talent à répandre l’opéra aux États-Unis. Elle fonda le Boston Opera Group en 1957, qui devint en 1965 The Opera Company of Boston; la compagnie dura jusqu’en 1991 quand elle dut cesser son activité par manque de fonds. À la fois chef d’orchestre et réalisatrice, Sarah Caldwell eut à son actif de nombreuses réalisations audacieuses, tant d’ouvrages contemporains que de chefs d’œuvre du passé tombés dans l’oubli. Parmi ceux-ci on compte deux des opéras de Berlioz, Benvenuto Cellini et les Troyens, qui sous sa direction reçurent leurs premières représentations sur la scène en Amérique. Elle fit un enregistrement de Benvenuto Cellini (chanté en anglais) en 1975.

 

Site Hector Berlioz créé par Michel Austin et Monir Tayeb le 18 juillet 1997; page Berlioz et les Amériques créée le 1er décembre 2018; cette page créée le 1er janvier 2019.

© (sauf indication contraire) Michel Austin et Monir Tayeb. Tous droits de reproduction réservés.

Retour à la page principale Berlioz et les Amériques
Retour à la Page d’accueil
Back to Home Page