HBsitef

Rome

La Piazza del Popolo

Cette page est disponible aussi en anglais

    À l’époque de Berlioz, la Piazza del Popolo (place du Peuple) est le point d’entrée à Rome pour les voyageurs en provenance de la France. Berlioz atteint Rome après un long voyage de Paris avec arrêt de plusieurs semaines à La Côte Saint-André, puis en cours de route à Marseille, Livourne et Florence:

Par une singularité remarquable, j’étais parti seul de Paris; je m’étais trouvé seul Français dans la traversée de Marseille à Livourne; je fus l’unique voyageur que le voiturin de Florence trouva disposé à s’acheminer vers Rome, et c’est dans cet isolement complet que j’y arrivai. Deux volumes de Mémoires sur l’impératrice Joséphine, que le hasard m’avait fait rencontrer chez un bouquiniste de Sienne, m’aidèrent à tuer le temps pendant que ma vieille berline cheminait paisiblement. Mon Phaéton ne savait pas un mot de français; pour moi, je ne possédais de la langue italienne que des phrases comme celles-ci : « Fa molto caldo. Piove. Quando lo pranzo ? » Il était difficile que notre conversation fût d’un grand intérêt. L’aspect du pays était assez peu pittoresque, et le manque absolu de confortable dans les bourgs ou villages où nous nous arrêtions, achevait de me faire pester contre l’Italie et la nécessité absurde qui m’y amenait. Mais un jour, sur les dix heures du matin, comme nous venions d’atteindre un petit groupe de maisons appelé la Storta, le vetturino me dit tout à coup d’un air nonchalant, en se versant un verre de vin : « Ecco Roma, signore! » Et, sans se retourner, il me montrait du doigt la croix de Saint-Pierre. Ce peu de mots opéra en moi une révolution complète; je ne saurais exprimer le trouble, le saisissement, que me causa l’aspect lointain de la ville éternelle, au milieu de cette immense plaine nue et désolée… Tout à mes yeux devint grand, poétique, sublime; l’imposante majesté de la Piazza del popolo, par laquelle on entre dans Rome, en venant de France, vint encore, quelque temps après, augmenter ma religieuse émotion; et j’étais tout rêveur quand les chevaux, dont j’avais cessé de maudire la lenteur, s’arrêtèrent devant un palais de noble et sévère apparence. C’était l’Académie.

(Mémoires, chapitre33)

La Piazza del Popolo en images

Sauf indication contraire, toutes les photographies modernes reproduites sur cette page ont été prises par Michel Austin en mai 2007; les autres images ont été reproduites d’après les gravures, carte-postale et autres publications dans notre collection. © Michel Austin et Monir Tayeb. Tous droits de reproduction réservés.

1. La Piazza del Popolo autrefois

La Piazza del Popolo en 1835

(Image plus grande)

L’original des 2 gravures suivantes a été donné par nous au Musée Hector Berlioz qui en détient le droit de reproduction.

La Piazza del Popolo en 1850

(Image plus grande)

La gravure ci-dessus fut publiée dans l’Illustrated London News du 4 mai 1850.

La Piazza del Popolo en 1864

(Image plus grande)

La Piazza del Popolo au début du XXe siècle

(Image plus grande)

2. La Piazza del Popolo de nos jours

La Piazza del Popolo

(Image plus grande)

La Piazza del Popolo

(Image plus grande)

La Piazza del Popolo

(Image plus grande)

Le haut de la galerie derrière les statues fait partie de la colline du Pincio et de ses parcs; la rue à droite de la galerie était à l’époque l’avenue du Pincio [maintenant la Viale della Trinitá dei Monti] et mène à la Villa Medici. Voir aussi l’image ci-dessous.

La Piazza del Popolo

(Image plus grande)

La Piazza del Popolo

(Image plus grande)

La Piazza del Popolo

(Image plus grande)

La Piazza del Popolo

(Image plus grande)

© Michel Austin et Monir Tayeb pour toutes les images et informations sur cette page.

Avertissement: Tous droits de publication et de reproduction des textes, photos, images, et partitions musicales sur l’ensemble de ce site, y compris leur utilisation sur l’Internet, sont réservés pour tous pays. Toute mise en réseau, toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est donc interdite.

Retour à la page principale Berlioz en Italie