HBsitef

Rome

 Le Colisée

Cette page est disponible aussi en anglais   

    Le plus grand amphithéâtre de Rome fut commandé par l’empereur Vespasien en 72 après J.C. sur l’emplacement d’un lac marécageux dans les terres du palais de Néron, la Domus Aurea. Des combats de gladiateurs et d’animaux féroces y étaient offerts gratuitement au public par l’empereur et les citoyens riches. Conçu sur un plan pratique, les 80 entrées à voûtes du Colisée donnaient accès à 55,000 spectateurs, mais c’est aussi un bâtiment d’une imposante splendeur. Malgré les ravages causés par le temps, l’incurie et les pillages, le Colisée ne laisse pas d’impressioner les visiteurs.

    Comme il le raconte dans ses Mémoires (chapitre 36), Berlioz rendit visite aux monuments anciens de Rome, mais c’est le Colisée et Saint-Pierre qui l’impressionnent le plus:

Il ne faut pas s’étonner que la grande ombre de la Rome antique, qui, seule, poétise la nouvelle, n’ait pas suffi pour me dédommager de ce qui me manquait. On se familiarise bien vite avec les objets qu’on a sans cesse sous les yeux, et ils finissent par ne plus éveiller dans l’âme que des impressions et des idées ordinaires. Je dois pourtant en excepter le Colisée; le jour ou la nuit, je ne le voyais jamais de sang-froid. Saint-Pierre me faisait aussi toujours éprouver un frisson d’admiration.

Le Colisée en images

Sauf indication contraire, les photographies modernes reproduites sur cette page ont été prises par Michel Austin en mai 2007; les autres images viennet de notre collection. © Michel Austin et Monir Tayeb. Tous droits de reproduction réservés.

1. Le Colisée autrefois 

L’original des 2 gravures suivantes a été donné par nous au Musée Hector Berlioz qui en détient le droit de reproduction.

Le Colisée en 1850

(Image plus grande)

La gravure ci-dessus fut publiée dans l’Illustrated London News du 4 mai 1850.

(Image plus grande)

Le Colisée et larc de Constantin au XIXe siècle

(Image plus grande)

Le Colisée au milieu du XXe siècle

(Image plus grande)

2. Le Colisée de nos jours

Le Colisée en 2007

(Image plus grande)

Larc de Constantin en 2007

(Image plus grande)

Cet arc de triomphe fut consacré en 315 après J.C. pour célébrer la victoire, trois ans plus tôt, remportée sur son collègue Maxence à la bataille du pont Milvius [Ponte Milvio] sur le Tibre. La plupart des médaillons, reliefs et statues furent pillés de monuments antérieurs.

© (sauf indication contraire) Michel Austin et Monir Tayeb pour toutes les images et informations sur cette page.

Avertissement: Tous droits de publication et de reproduction des textes, photos, images, et partitions musicales sur l’ensemble de ce site, y compris leur utilisation sur l’Internet, sont réservés pour tous pays. Toute mise en réseau, toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est donc interdite.

Retour à la page principale Berlioz en Italie